Liz Santoro & Pierre Godard

Compagnie Le principe d’incertitude

Chorégraphe et danseuse américaine, Liz Santoro se forme à la Boston Ballet School puis étudie les neurosciences. Elle travaille comme interprète pour, entre autres, Alexandra Bachzetsis, Philipp Gehmacher, Trajal Harrell, Heather Kravas, David Wampach et Ann Liv Young.

Ingénieur de formation, Pierre Godard a exercé plusieurs métiers dans le monde du théâtre après un début de carrière dans la finance. Il s’est également récemment engagé dans une thèse au LIMSI-CNRS, qui porte sur des modèles probabilistes d’alignement utilisés notamment en traduction automatique.

Liz Santoro et Pierre Godard collaborent étroitement depuis plusieurs années. Leur travail, qui examine les rôles performatifs de l’attention et du regard, a été présenté en France, en Europe et aux Etats-Unis. Leur compagnie, Le principe d’incertitude, est en résidence au CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson pour 3 ans.

Liz Santoro et Pierre Godard ont été soutenus en 2015 par Paris Réseau Danse pour la création For Claude Shannon .
Site web
www.lpdi.org

For Claude Shannon

Spectacle
Création 2016
  • DISTRIBUTION

    Conception Liz Santoro et Pierre Godard
    Avec Marco D’Agostin, Cynthia Koppe, Liz Santoro, Teresa Silva
    Musique Greg Beller
    Costumes Reid Bartelme
    Lumière et régie générale Sarah Marcotte

  • PRODUCTION
    Coproduction CDC Atelier de Paris, Paris Réseau Danse, Théâtre de Vanves-Scène conventionnée pour la danse, CCN-Ballet de Lorraine, Baryshnikov Arts Center, The Kitchen, Mertz Gilmore Foundation, DRAC Île-de-France, Centquatre Paris, avec le soutien de la Ménagerie de Verre dans le cadre de StudioLab
    Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France et de l’Adami
    Avec le soutien du service culturel de l’ambassade de France aux Etats-Unis et de FUSED
    Dans le cadre de Dance 2016, une année franco-américaine de danse et d’idées
Une physique de l’attention. Cette nouvelle « machine chorégraphique » de Liz Santoro et Pierre Godard approfondit les recherches menées autour du lien entre mouvement et texte, en s’appuyant sur la musicalité de la syntaxe. Comme l’indique le titre de la pièce – hommage au père de la théorie de l’information – les chorégraphes puisent également leur inspiration dans la notion d’information comme voisine des notions de redondance et de bruit. Thème récurrent de leur écriture, la répétition leur permet de travailler sur une physique de l’attention et de tenter d’inscrire une trace dans la mémoire des spectateurs. C’est en jouant sur l’incertitude de cette répétition, en « injectant du désordre là où règne l’ordre, et réciproquement », qu’ils déploient une danse porteuse d’étrangeté, dont la nature quasi mécanique vrille constamment vers d’autres dimensions.

 

 

Télécharger
DOSSIER ARTISTIQUE
AUTRES ARTISTES SOUTENUS
Menu Title